Nouveau! Suivez-moi sur ma page Facebook! Me suivre

Lifestyle

9 conseils pour trouver un bon mentor : Comment demander des conseils à un inconnu sur sa carrière

4 Minutes de lecture

La plupart des gens n’ont pas la chance de tomber sur un grand mentor. Nous devons plutôt trouver des personnes que nous respectons et leur demander conseil. Cependant, demander de l’aide à un inconnu peut être intimidant. Après tout, pourquoi un inconnu, ou même une connaissance proche, consacrerait-il un temps précieux à vous donner gratuitement des conseils sur votre carrière ? En fait, la plupart des mentors apprécient la satisfaction de contribuer à votre épanouissement, l’occasion de transmettre une sagesse durement acquise et la possibilité de réfléchir à leurs propres succès. Malgré ce fait, vous devez d’abord parvenir à les convaincre de vous aider.

Une fois que vous avez identifié un mentor potentiel, il y a des façons d’aborder “la demande” qui vous donneront les meilleures chances d’obtenir son aide.  Suivez ces neuf étapes pour demander l’aide d’un mentor, obtenir son accord et construire une relation durable et satisfaisante pour vous deux.

1. Sachez clairement ce que vous voulez

Soyez clair sur ce que vous voulez. Demandez-vous une aide professionnelle approfondie, de simples conseils ou des idées novatrices ? Après vous êtes posé ces questions, vous vous rendrez compte qu’une partie de ce dont vous avez besoin de la part d’un mentor est peut-être la clarté sur vos prochaines étapes. Le fait de savoir clairement ce dont vous avez besoin – ou du moins de comprendre que vous n’avez aucune idée de ce dont vous avez besoin – vous aidera à formuler votre demande d’aide.

2. Faites vos devoirs sur le terrain 

Prenez votre temps avant de prendre le sien. Quelles informations pouvez-vous extraire sur le web à propos du secteur dans lequel vous espérez entrer, ou de l’emploi que vous espérez obtenir ?

3. Faites vos devoirs sur votre mentor potentiel

Visitez son site web, consultez son profil LinkedIn et lisez les documents qu’il a pu publier. Apprenez à connaître la personne dont vous souhaitez l’aide avant de l’approcher.

Par exemple, un cadre financier qui décide de devenir un coach pour cadres doit passer des semaines à étudier le marché avant d’approcher son potentiel mentor pour demander un mentorat. Dès qu’il va rencontrer ce dernier, ses semaines d’étude vont lui permettre de faire une analyse des moyens permettant de pénétrer le marché et d’idées sur la manière dont il pourrait commencer à attirer des clients. De plus, sa préparation va lui permettre d’être armé de questions spécifiques. De cette manière, le potentiel mentor sera plus motivé à l’aider. 

4. Valorisez son temps

Le moyen le plus simple de montrer que vous accordez de l’importance au temps de votre mentor potentiel est de lui adresser un courriel succinct. La plupart des gens traitent immédiatement les e-mails qui nécessitent moins d’une minute de traitement et ignorent les messages plus compliqués. Voici un exemple d’un courriel de “demande” bien exécuté :

“Objet : 15 minutes de votre temps – votre expertise en matière de soins de santé

Chère Jane,

Dans 10 ans, j’aspire à être là où vous en êtes aujourd’hui dans votre carrière : coacher des cadres et travailler avec des équipes de direction dans le secteur des soins de santé. D’après les témoignages sur votre site web, votre méthodologie a clairement eu un impact important.

J’apprécierais que vous m’aidiez à comprendre comment vous êtes entré sur le marché des soins de santé afin que je puisse entamer un parcours professionnel similaire.

Jonathan Baker admire vraiment vos compétences et a suggéré que je prenne contact avec vous. Vos idées ajouteront quelque chose que je ne peux pas glaner dans les recherches que j’ai effectuées sur ce secteur.

Je sais aussi que votre temps est précieux. C’est d’ailleurs pourquoi j’aimerais limiter ma demande à 15 minutes de votre temps, à votre convenance. Je promets que notre conversation sera brève, car j’ai déjà fait des recherches sur le secteur et votre travail. En outre, si je peux faire quelque chose pour vous rendre la pareille, n’hésitez pas à me le faire savoir.

Merci d’avance !

Jason”

5. Soyez conciliant

Lorsque vous demandez de l’aide à une personne, faites en sorte qu’elle puisse vous aider facilement. N’oubliez pas que vous demandez une faveur. Vous devez donc vous adapter à son emploi du temps et faire en sorte qu’elle accepte aisément.

Joe était un chef d’entreprise qui cherchait à déménager de Singapour à Seattle. Il est entré en contact avec Cathy, qui avait une expérience professionnelle similaire et était basée à Seattle. Dans l’e-mail qu’il a envoyé à Cathy, Joe a indiqué les heures auxquelles il pouvait lui parler, mais il les a indiquées dans le fuseau horaire de Singapour. Cathy est mécontente de devoir calculer le décalage horaire, ce qui fait que leur relation commence du mauvais pied.

Conclusion, ne faites pas comme Joe, car vous ne devez pas oublier que c’est vous qui demandez.

6. Soyez bref

Les personnes qui demandent 15 minutes du temps de quelqu’un ont plus de chances d’être inscrites sur le calendrier de cette personne que celles qui demandent une heure. Cela indique également que vous respectez le temps du mentor.

Félicitations ! Votre mentor potentiel a accepté de vous rencontrer. Maintenant qu’une rencontre est prévue, veillez à la mener avec le plus grand professionnalisme.

7. Dites ce que vous voulez dès le départ

Il est important d’établir une relation, mais ne passez pas les 20 premières minutes à bavarder. Dites-lui d’emblée ce que vous voulez. Sauter les banalités peut mettre mal à l’aise, mais commencer par une présentation polie avant de passer aux choses sérieuses est le meilleur moyen de rester sur la bonne voie.

8. Demandez ce que vous pouvez faire pour le mentor

La plupart des mentors choisissent d’aider les gens uniquement pour rendre la pareille, mais il n’est jamais inutile de demander ce que vous pouvez faire en échange de leur aide. Il peut tout simplement s’agir de simples commentaires à lâcher sous des articles écrits par votre mentor ou de partage de ces articles sur vos réseaux sociaux. 

9. Remerciez votre mentor

Cela peut sembler évident, mais environ un quart des personnes n’envoient jamais d’e-mails de remerciement. Encore une fois, la plupart des mentors n’aident pas les autres à être remerciés, mais la courtoisie élémentaire aide. En outre, un courriel de remerciement offre un autre point de contact avec votre mentor. Les courriels font partie intégrante de la construction d’une relation durable et mutuellement bénéfique ; n’oubliez pas d’envoyer régulièrement des courriels pour dire à votre mentor comment ses conseils vous ont aidé.

Le mentorat est une pratique quotidienne dans le monde des affaires. Parfois, vous avez la chance de bénéficier d’un mentorat spontané. Ce n’est cependant pas toujours évident, car il faut souvent demander pour recevoir. Lorsque vous demandez de l’aide à un mentor potentiel, aborder cette personne avec intention, intelligence et gratitude fait toute la différence entre un “non” et un “oui”.

Lire plus d’articles sur lifestyle ici !

Articles similaires
Lifestyle

Le pouvoir de la visualisation

6 Minutes de lecture
Comment utiliser la puissance de votre esprit pour concevoir votre avenir. Le pouvoir de la visualisation : Découvrez comment utiliser de puissantes…
Etude de casLifestyle

Pourquoi travailler dur ne suffit-il pas ?

5 Minutes de lecture
Travailler dur de longues heures en tant que chef d’entreprise peut être une vertu, mais cela peut aussi conduire à l’épuisement. C’est…
Lifestyle

6 conseils pour mieux dormir

2 Minutes de lecture
De nombreux facteurs peuvent interférer avec une bonne nuit de sommeil. Il peut s’agir banalement du stress professionnel, de maladies ou encore…
Rejoignez ma liste privée aujourd’hui !

Ne manquez rien de mes actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *